Camif de Niort : mais que sont devenus les ex-salariés?

C’est certainement la premiére fois qu’une telle enquête est lançée : à la demande de Geneviéve PAILLAUD ,la Région viens d’envoyer un questionnaire à tous les anciens salariés de la CAMIF pour savoir quelle est leur situation actuelle.

Le questionnaire, accompagné d’une lettre de Ségolène Royal, a été adressé le 25 novembre dernier à 780 personnes, toutes licenciées en 2008-2009 après la chute de la Camif. Ont-elles retrouvé du travail ? En CDI ou en CDD ? A temps plein ? A temps partiel choisi ou imposé ? Font-elles partie des chômeurs en fin de droit ?

Geneviève Paillaud, ex-syndicaliste CGT à la Camif, aujourd’hui vice -présidente de la commission formation et en charge des « comités de bassin d’emploi » explique que « Le but est de faire un état des lieux, de savoir où en sont les gens, de voir les besoins et les attentes. A l’heure actuelle, on n’a que des impressions, mais pas d’étude fiable ».
Aucun bilan officiel et public n’a été tiré du contrat de transition professionnel, le CTP, dispositif mis en place par l’État, que les chômeurs de la Camif ont été parmi les premiers en France à inaugurer fin 2008. Luc Chatel, secrétaire d’État à l’Industrie, venu à Niort au plus fort de la crise Camif en octobre 2008, l’avait présenté comme « la Rolls des dispositifs de reclassement ».
« Les gens en formation pendant trois mois, on les comptabilisait comme ayant trouvé un emploi », s’offusque Geneviève Paillaud, sceptique sur l’efficacité de ce fameux CTP.

La Région se donne une quinzaine de jours pour le retour des questionnaires, et trois semaines à un mois pour dépouiller les résultats. Une réunion de travail aura lieu à Niort ou à Poitiers pour en tirer les leçons avec les salariés. « Les anciens de la Camif, c’est une population emblématique. Si on trouve des pistes pour cette population, cela peut servir pour d’autres », observe Geneviève Paillaud.
L’enquête permettra de vérifier ce qui n’est actuellement qu’une intuition : parmi ceux qui se retrouvent sans solution, les seniors sont les première victimes. Inquiétant, alors qu’on vient de repousser l’âge de la retraite.

http://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/ACTUALITE/Economie/Social/Anciens-de-la-Camif-mais-que-sont-ils-devenus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :