Irrigation et SAGE du Marais Poitevin : la FDSEA79 à contre-courant de l’intérêt public.

Pour Europe-Ecologie/Les Verts 79 et Serge MORIN  Conseiller Régional, la FDSEA79 a une conception de « l’intérêt public » à contre-courant !

Suite à la dernière réunion de la CLE ( Commission Locale de l’Eau ) qui a échoué pour 2 voix à valider le SAGE du Marais Poitevin, MM. Trouvat et Charles,  responsables des irrigants à la FDSEA79 nous confirment, sans surprise, que défendre « l’intérêt public » c’est être un élu soutenant la position des irrigants de protéger le plus longtemps possibles leurs privilèges.

Deux voix manquantes, c’est décevant pour Europe-Ecologie/Les Verts qui souhaite retrouver vite une bonne qualité des eaux et un territoire où produire de la nourriture saine sans polluer  ni assécher nappes et rivières soit rémunérateur pour l’agriculture et les transformateurs locaux. Mais c’est un progrès par rapport au passé grâce à d’autres élus de collectivités qui ont pris conscience que la qualité de l’eau est d’un intérêt public essentiel. Un espoir pour 2011 !…

Nous constatons depuis longtemps que les irrigants contrôlent  des leviers puissants dans les syndicats d’eaux et dans les chambres consulaires agricoles, ainsi qu’à tous les niveaux électifs de la commune au sommet de l’Etat. Il est de plus en plus clair que ce contrôle ne s’exerce pas au profit de l’intérêt public mais dans celui de divers intérêts particuliers de la filière agro-industrielle, agro-manageurs céréaliers, banques et travaux publics en tête.

Pendant combien de temps encore le FDESA et des élus considéreront-ils qu’il est anormal de vouloir retrouver 25 mg de nitrates et si possible moins dans les eaux qui baignent le marais et se déversent dans la baie de l’Aiguillon ? De même pour la volonté de diminuer  les autres polluants ?

Pendant combien de temps vont-ils exiger qu’une politique agricole voulue dans les années soixante ne soit pas modifiée au vu de ses conséquences sociales, économiques et environnementales connues ?

Pourquoi se demander si des barrages voulus pour l’irrigation  en 1968 sont encore pertinents alors que c’est justement l’irrigation estivale qui a amplifié les assecs dans leur durée et leur implacables conséquences ?

Europe-Ecologie/Les Verts79 et Serge MORIN se réjouissent des prises de conscience, mais il reste encore à convaincre pour accélérer la reconquête d’une agriculture paysanne et de territoires sains, par une réforme de la PAC, face à la défense de son pré-carré par un lobby irrigant bien organisé aux dépens de 80% d’agriculteurs.

Europe-Ecologie/Les Verts-79  et Serge MORIN  Conseiller Régional

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :