Françoise COUTANT et le dossier SCHNEIDER

Bonjour à tous
Depuis plusieurs mois, je suis en contact avec des représentants CGT 
de Schneider Electric  concernant la délocalisation de leur 
entreprise de Merpins ( près de Cognac ) vers l’Isle d’Espagnac 
( près d’Angoulême ).
De manière plus générale, nous avons évoqué  la « politique » de 
l’entreprise qui délocalise du Brésil en Indonésie où les normes 
environnementales sont nettement moins contraignantes. Je les ai 
orienté vers un cabinet d’avocats  spécialiste 
de ces sujets .Un avocat suit le syndicat dans ses démarches contre certains volets 
de la  politique de Schneider. A l’issue de plusieurs rencontres, nous avons réussi à réunir  différents partis politiques autour de la table pour discuter de ces 
délocalisations . Nous avons signé un courrier commun (ci dessous)
Philippe Meillac , représentant  CGT Schneider Electric, me demande  d’ informer de la parution d’un excellent dossier  sur la situation de son entreprise en Charente dans l’édition  d’aujourd’hui de l’Humanité. Je le rencontre à nouveau jeudi pour envisager la suite.

Françoise Coutant

Courrier envoyé à Madame La Ministre de L’Economie
 le Jeudi 10 février 2011

Madame la Ministre de l’économie,Des finances et de l’industrie.

Madame Christine LAGARDE

Objet : Fermeture de l’usine SCHNEIDER ELECTRIC à MERPINS en CHARENTE –

Demande d’entrevue.

Nous souhaitons de façon collective vous solliciter un rendez-vous concernant la

fermeture programmée du site de production de boutonnerie du groupe SCHNEIDER

ELECTRIC à MERPINS (16100) et son déplacement sur le site industriel du même

groupe à ANGOULÊME.

En effet, le 31 mars 2010, nous apprenions la programmation de la fermeture de

ce site qui compte actuellement 206 salariés. Cette fermeture interroge l’ensemble des

élus que nous sommes, tant sur le volet économique, social qu’environnemental.

Aujourd’hui le groupe promet qu’il n’y aura pas de licenciements, or nous savons

que 56 emplois seront supprimés avec le transfert de l’activité ZAMAK aujourd’hui

active à l’usine de l’ISLE d’ESPAGNAC. De nombreux salariés vivent à l’opposé du site

d’ANGOULEME et ne pourront pas se permettre de faire des centaines de kilomètres par

jour pour aller travailler. Des dizaines d’emploi indirects seront supprimés, par exemple,ceux des sociétés prestataires de l’usine. Sans compter la baisse de fréquentation dans les commerces locaux, les services publics, les futurs logements vacants, la baisse des recettes fiscales et autres dommages collatéraux.

Le périmètre de l’étude d’impact social serait prévu sur l’ensemble du département.

Si tel est le cas, aucune aide n’interviendra dans la ré-industrialisation du site.

Le groupe justifie cette fermeture par la nécessité de réaliser des économies

afin d’être concurrentiel au niveau international. Or, il a connu en 2010 une

rentabilité exceptionnelle de 735 milliards d’euros de bénéfices au premier semestre

2010 en se classant en 3ème position du CAC40 des groupes métallurgiques. Les

dirigeants évoquent une économie de 5,7 milions dont 2,4 millions d’euros de frais de

personnel malgré leurs engagements de ne pas licencier. Comment cela est-il possible? L’économie globale réalisée représente 0,021€ de dividende versée par action sur

l’exercice 2009. Le rapport d’expertise SYNCEA d’octobre 2010 remet clairement en

clause le motif économique « le projet « semble porter interrogation quant à la validité

du motif économique qui supposerait une impérieuse nécessité de sauvegarde de la

compétitivité » Aujourd’hui personne ne peut supposer une telle situation au regard

de leurs résultats.

Alors même que 75% du marché des produits est européen, SCHNEIDER

ELECTRIC externalise sa responsabilité sociale et environnementale en faisant du

dumping social en MALAISIE. Les conclusions du rapport SECAFI daté d’avril 2010

sont là aussi extrêmement claires : « Temporiser les restructurations dans les usines,

dues à la faiblesse des volumes en Europe, en réinternalisant des activités externes,

y compris temporairement »

Après avoir pris connaissance du dossier, nous sommes d’un avis unanime

pour affirmer que le choix stratégique du groupe SCHNEIDER ELECTRIC n’est pas

le bon.

Il existe trois niveaux d’impact :

– L’impact inter entreprise qui concerne la stratégie propre au groupe au

niveau local.

– L’impact de l’animation de nos territoires, de la démarche citoyenne et du

développement durable.

– L’impact national de la stratégie générale du groupe et les conséquences sur

l’ensemble de notre territoire français.

Au-delà des conséquences dramatiques pour le territoire cognaçais et charentais, nous sommes aujourd’hui préoccupés par l’avenir d’une politique industrielle française inexistante et néfaste pour l’intérêt général de nos concitoyens et de nos territoires.

Nous sollicitons donc, officiellement et collectivement, une entrevue au plus

vite pour échanger sur le sujet afin de trouver ensemble des solutions adaptées.

L’État doit également mesurer sa responsabilité dans ce dossier qui nous concerne

tous.  En espérant une entrevue rapide, veuillez recevoir, Madame la Ministre de

l’économie, des finances et de l’industrie, Madame Christine LAGARDE, l’expression

de notre haute considération.

Marie-Line REYNAUD

Députée de la CHARENTE

2ème circonscription

Jérôme LAMBERT

Député de la CHARENTE

3ème circonscription

Michel GOURINCHAS

Maire de COGNAC

Conseiller Régional

Françoise COUTANT

Vice Présidente de Conseil Régional

POITOU-CHARENTES

Gilles BONNET

Maire de MERPINS

Robert RICHARD

Président de la Communauté

De communes de COGNAC

Conseiller Général Jean-Claude BESSE

Maire de L’ISLE d’ESPAGNAC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :