Commission permanente du 18 février 2011 LGV SEA

Intervention de Françoise Coutant Porte-parole du Groupe Europe Ecologie – Les Verts sur le financement de la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique

Les élus Europe Ecologie – Les Verts ne sont pas contre la Grande Vitesse mais estiment que chaque projet doit être étudié au cas pas cas en respectant les valeurs défendues par les écologistes.

Le rapport présenté comporte 2 conventions assorties de demandes conditionnant leur validité.

Nous demandons une dissociation des deux votes :

–       Celui de la convention de desserte à laquelle nous sommes favorables, compte tenu des conditions annoncées à sa validation. En effet, il est important que les territoires impactés puissent bénéficier d’une desserte.

–       Celui de la convention de financement, devenu convention de prêt, que nous dénonçons malgré les conditions proposées.

Les raisons principales sont de deux types :

1/ nous maintenons l’argument stipulant « à chacun ses compétences ».

En effet, l’Etat et le Gouvernement affirment que les collectivités doivent aller sur leurs compétences.

La LGV n’est pas une compétence régionale, son intérêt est national voire européen. Si certains voient dans la Ligne à Grand Vitesse un avantage en terme de temps de parcours, c’est uniquement le cas sur le tronçon Angoulême-Bordeaux et la minute gagnée est assez chère payée. (aucun avantage sur le tronçon Angoulême-Tours).

D’autre part, la diminution des subventions de l’Etat aux collectivités territoriales nous conforte dans l’idée de nous recentrer sur nos compétences en terme de transports. Développons et améliorons l’offre de transport régionale qui elle, est une véritable réponse aux besoins de déplacements quotidiens de nos concitoyens picto-charentais. En effet, en Poitou-Charentes, nous avons déjà la Grande Vitesse.

2/ L’aberration maximale est tout de même de concéder la construction et la gestion de la LGV SEA à un groupe privé. Financer un projet via un groupe privé (qui ne nous fera aucun cadeau par la suite) ne fait pas partie des valeurs écologistes. C’est un risque que nous ne pouvons pas prendre, car malgré toutes les conventions que vous voulez bien signer, la dégradation des conditions de desserte sur la ligne est loin d’être improbable (les intérêts du groupe ne sont pas forcément ceux de nos territoires).

Avancer de l’argent à l’Etat en attendant un remboursement est d’une part dangereux et d’autre part l’utilisation de l’argent public pour financer les intérêts d’un groupe privé.

Plus de 7 milliards d’euros pour gagner à peine une heure  tout en dégradant les territoires et leur desserte ne peut être cautionner par les élus Europe Ecologie – Les Verts.Nous dirons donc OUI à la convention de desserte et NON à la convention de prêt.

http://www.sudouest.fr/2011/02/18/lgv-tours-bordeaux-segolene-royal-veut-accorder-un-pret-a-l-etat-322085-659.php

Publicités

Une Réponse

  1. bravo pour la position du groupe Euope Ecologie les verts. Votre position politique est très juste.
    m-laure motreuil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :