Rencontre avec des femmes palestiniennes

Les conseillers régionaux Europe Ecologie – Les Verts ont le plaisir de vous inviter à une rencontre avec des femmes palestiniennes le vendredi 17 juin à 12h au Conseil Régional

 Ils accueillent une délégation palestinienne afin d’échanger sur quelques aspects essentiels de leur vie, et celle de leurs concitoyens en Cisjordanie :

– la situation des femmes en Palestine,

– la situation des jeunes et des étudiants en Palestine, 

– la culture biologique et la place des femmes dans les exploitations agricoles, 

 – la résistance non-violente en Palestine.

Cette délégation est composée de :

Mona OWDA,  née en 1964 dans le camp de réfugiés de Balata.  

Elle rejoint dans les années 80 le mouvement des droits des femmes à Naplouse.

Comme militante de base, elle prend part au soulèvement du peuple palestinien au cours de la première Intifada.

Elle est aujourd’hui responsable de la maison des femmes dans le village de Irtah près de Tulkarem, ainsi que membre du Comité exécutif de l’Association pour la réhabilitation des femmes rurales.

Elle est également un membre actif dans les comités populaires contre le mur et de la colonisation.

Mona, est mère de cinq ans. Elle travaille au quotidien avec son mari sur leur ferme maraichère biologique entre le mur d’annexion (qui leur a volé les 2/3 de leur exploitation) et une usine de produits chimiques israélienne illégale.

 

Katia OWDA, née en 1987, elle est la fille ainée de Mona.

Cette jeune femme mariée est étudiante. Elle est militante de la cause palestinienne à l’université et auprès de jeunes et des femmes de son quartier

Ces deux femmes sont invitées, dans le cadre d’un partenariat,  par l’association  « Femmes Solidaires Charente »,  à faire une tournée en Charente et dans toute la région Poitou-Charentes du 10 juin au 15 juillet 2011.

Publicités

Procés des faucheurs volontaires d’OGM

Serge MORIN a animé ce matin un débat sur les OGM devant le palais de justice de Poitiers où se tenait le procés des faucheurs d’OGM.Aprés un déjeuner de travail avec Ségolène Royal ,José Bové,françois Dufour et Dominique Plancke il à participé au procès avec benoit Biteau .

les enjeux posés par la situation actuelle de l’eau.

A l’occasion de la venue en Charente du Président de la République, Europe Ecologie-Les Verts  tient à rappeler les enjeux posés par la situation actuelle de l’eau.

– L’agriculture est indispensable à la vie de notre pays: EELV reconnait l’importance du rôle des agriculteurs et conteste non pas les activités des personnes mais les dérives d’un système qui enferme les agriculteurs dans un modèle qui n’est viable ni économiquement, ni écologiquement. Les agriculteurs étaient 2.000.000 il y a 50 ans en France, ils sont désormais 400.000, ce n’est en aucun cas une réussite . Nous apportons donc notre soutien en premier lieu aux éleveurs victimes de la sécheresse et à l’ensemble de la profession agricole qui  fait preuve de solidarité .

– La sécheresse que nous connaissons cette année semble exceptionnelle mais après 2005 et dans une moindre mesure 2010, elle vient conforter les perspectives de changement climatique; les situations de manque d’eau seront de plus en plus fréquentes dans les décennies futures. La priorité de l’action publique doit être la préservation de l’alimentation en eau potable et des milieux aquatiques dans leur biodiversité. Pour cette année, les débits de nombreuses rivières t et le niveau des nappes souterraines, indiqué par les piézomètres du réseau régional, montrent des niveaux dramatiquement bas, proches des seuils de coupure pour certains cours d’eau et inférieurs aux minima connus pour de nombreuses nappes souterraines. Il faut donc pour les semaines et mois qui viennent être particulièrement prudent dans les autorisations de prélèvement et ne pas compter sur d’hypothétiques pluies.

– Face à ces constats et à la répétition des situations de crise, l’actuelle PAC, avec les primes à l’irrigation, n’est plus adaptée; des modifications importantes dans les politiques et les pratiques agricoles s’imposent pour la future Politique Agricole Commune, dès 2013:

* réduire la part des cultures fortement consommatrices d’eau

* supprimer les primes à l’irrigation

* favoriser l’élevage de qualité au pâturage et à l’herbe

*des productions bio et de qualité en circuit court locaux (légumes et fruit de saison )

*des emplois et de la valeur ajoutée sur place, par la transformation des produits

* des assolements rotationnels garants de la biodiversité ,des paysages et de la qualité de l’eau, des rivières et des nappes phréatiques

* l’irrigation uniquement quand la ressource est disponible et ceci pour tous les agriculteurs qui veulent securiser les productions prioritaires; dans cette perspective, la construction de réserves d’eau n’est qu’une solution parcellaire et ne peut être généralisée (rappelons que les réserves de Lavaud et Mas Chaban en Charente sont tellement faibles en ce printemps que les possibilités de lâchers sont très réduites).

Le développement durable, vers un nouveau capitalisme vert ?

Françoise COUTANT participera au débat sur le developpement durable mercredi à Angoulême.

« les emplois verts, les technologies vertes, la croissance verte… La raréfaction des énergies et des ressources n’aurait elle pas comme conséquence un accaparement ultra libéral de ces concepts. Comment déconstruire ce concept productiviste et faire de la nature un droit et non pas un simple business ? « 

En présence de Sylvain Angerand, Chargé de campagne des Amis de la Terre France

Mercredi 8 juin / 20h00 / MPP / 50 rue Hergé (artère piétonne) 16000 Angoulême

Procès des faucheurs volontaires d’OGM à Poitiers le 14 juin

Suite à l’action nationale de fauchage de parcelles d’essais de mais OGM à Valdivienne et Civaux le 15 aout 2008 ,huit participants dont José Bové sont convqués devant le tribunal correctionnel de Poitiers.Le 14 juin un débat sur les OGM sera organisé à 10h30 au local MCL avec la participation de Serge MORIN . Il débattra avec Christophe Noisette rédacteur en chel d’Infogm et  de Dominique Brunet paysan bio de la vienne et porte parole de vienne Agrobio.

A 14h30 il y aura une autre table ronde dans la même salle ,à l’initiative du Collectif Vigilance OGM Poitou-Charentes ,animé par André Puygrenier avec entre autres la participation d’Yves Manguy.

Commission permanente du 30 Mai 2011

Commission permanente du 30  Mai 2011

 Avant la CP proprement dite il y a eut remise des trophées de l’agriculture responsable.

2 agriculteurs : Monsieur Jolly exemplarité car système intensif dans la famille et remise en question de ces pratiques. Multi activités, installé depuis une vingtaine d’année. Amélioration économique et sanitaire depuis cette nouvelle façon de pratiquer le métier et plus d’autonomie.

                        Monsieur Souriaux agriculture biologique : AMAP , élevage de volailles  fermières entre autres. A voulu vivre de notre exploitation sans l’agrandir. Diversité dans les cultures avec alternance. Utilisation de ses propres semences ce qui fait que les plantes sont de plus en plus adaptées au territoire. Sur problème de l’eau, le sol peut la conserver s’il est vivant, travailler sur le sol c’est travailler à long terme.Les 2 agriculteurs primés sélectionnent des variétés rustiques moins consommatrices en eau 

Commission permanente proprement dite :

Soutien à l’agriculture, à l’éducation et à la culture :

Plan d’aide d’urgence contre la sécheresse pour les éleveurs

–                    5 millions € pour soutien des éleveurs en production herbagère

–                    aide régionale encourageant l’implantation de cultures légumineuses dans les rotations de cultures pour réduire les consommations d’eau, avec une enveloppe de 1,2 M€

–                    mise en place d’une interface permettant de faciliter les échanges entre ceux qui disposent de fourrages et les agriculteurs qui en ont besoin

–                    soutien régional aux récupérateurs d’eau.

De Richemont pour l’opposition : Je regrette que la présidente parle de ce problème de façon politicienne en disant que la Région agit contrairement à l’Etat. Je n’admets pas les conditions mises en place par la région car tous les éleveurs ont besoin d’aide : pourquoi imposer aux éleveurs de ne pas utiliser les OGM. Que veut dire des cultures moins consommatrices en eau, c’est irréaliste et fantaisiste. 80% des agriculteurs ne peuvent pas répondre à ces conditions.

Ségolène Royal : la Région fait ce que l’Etat ne fait pas. Où sont les aides d’urgence de l’Etat ? De plus, doit on continuer comme avant ?  Non, nous avons des responsabilités pour l’avenir

Benoit Biteau rappelle le problème de la ressource en eau et rappelle la nécessité de lutter contre les OGM. Il faut que les éleveurs se posent les bonnes questions et mettent en place d’autres pratiques pour aller vers l’autonomie.

Pour l’opposition, il serait temps d’aider les réserves de substitution et pour eux, la bonne nouvelle, c’est la relance du projet du barrage de la Trézence.

Laurence Marcillaud : l’intérêt c’est d’avoir des mesures qui servent de levier pour un changement de pratiques. Si on fait le barrage de la Trézence, ça ne sert à rien car les barrages sont remplis à 30% (Lavaud). Les retenues ne peuvent  pas être remplies car le niveau des piézomètres est trop bas. Il y a des incohérences dans les mesures préfectorales, en Charente Maritime en particulier, on interdit l’irrigation puis on l’autorise, sans qu’il n’y ait eu aucune précipitation. Il ne faut pas oublier non plus que si on ne respecte pas le bon état écologique, nous aurons des astreintes à payer.

Vote : majorité pour la délibération

          opposition abstention

 

Pacte de confiance pour l’emploi des jeunes :

Revalorisation et simplification de l’aide à la mobilité des apprentissage Ouverture de 143 places supplémentaires de formation à la rentrée 2011 en complément des 457 places qui avaient été ouvertes

Vote :  pour à l’unanimité

installation des jeunes agriculteurs

reconduction pour 2011 et 2012 des actions engagées sur le secteur caprin

extension de ces actions à tous les types d’élevage, dans le cadre du GIE Elevage qui propose de travailler sur les ovins et les bovins.

Reconduction du financement régional aux points d’installation départementaux mis en place depuis 2009. 

Vote : pour à l’unanimité

Formation de 200 salariés des services à domicile

Vote : pour à l’unanimité

Formation de 300 professionnels du spectacle vivant :

besoin de consolidation des associations culturelles

Vote : pour à l’unanimité

Budget participatif des lycées;

préparation de la rentrée 2011 : chèques livres régional et équipement professionnel, revalorisation des bourses de formations sanitaires et sociales :

Vote : pour à l’unanimité

Fonds de résistance photovoltaïque :

Accompagnement de la région pour les 8 premiers projets, représentant 510 Kwc, soit un investissement de 1,6 million€ pour lequel la Région apporte 280 000 € d’avance remboursable du fonds de résistance photovoltaïque.

L’opposition s’insurge sur le fait qu’elle n’a pas été invitée à préparer le débat sur l’énergie et que cela aurait été préférable et aurait peut être évité à la présidente de dire des contre vérités voir des grosses bêtises.

Ségolène Royal s’étonne de la déclaration faite par l’opposition alors que le gouvernement fait tout pour saper le photovoltaïque et les énergies alternatives au nucléaire. De plus, il faut arrêter de caricaturer mes propos lors du débat sur l’énergie.

Georges Stupar parle très longtemps de l’énergie et dit en conclusion qu’en alliant le photovoltaïque, l’éolien et le nucléaire, on a ce qu’il faut pour envisager sereinement l’après pétrole.

Eric Joyaux s’étonne du fait que Georges Stupar se soit converti au nucléaire et il fait un très bon discours contre le nucléaire en abordant la position ambigüe du PS concernant le nucléaire et ceci depuis Mitterrand.

Nous avons été plusieurs à vouloir prendre la parole dans le groupe EELV mais Ségolène Royal a considéré que les groupes politiques n’avaient qu’à se rencontrer pour débattre à nouveau entre eux sur les problèmes énergétiques et sur le nucléaire.

Vote : pour la délibération à l’unanimité

Soutien à l’auto construction :

Premier programme de soutien à 6 maisons, sur la commune de Vendeuvre pour des familles, nouveaux propriétaires, construisant leur maison (90 à 95 m2), à basse consommation d’énergie pour réduire leurs charges.

Hélène Shemwell défend avec beaucoup de conviction le projet ainsi que l’association toit par toi qui est porteuse du projet

Vote : pour à l’unanimité

Grands projets culturels régionaux

Soutien à la dernière tranche des travaux de construction de l’Hermione

Convention triennale entre l’Etat, la Région et le FRAC

Affectation complémentaire pour les Nuits Romanes 2011

Vote : pour à l’unanimité

 

Port de plaisance de la Rochelle ; extension et subvention région

extraits de l’Intervention Françoise Coutant : (texte intégral ci-dessous)

Extension du port de plaisance de La Rochelle

 La région, quant à elle, propose de soutenir ce projet à la hauteur de 12 millions d’euros. A l’heure des diminutions de subventions de l’état et des restrictions budgétaires, cela nous semble totalement inopportun.Avec  cette somme, nous pourrions créer davantage d’emplois tremplins, mieux soutenir les DLA, développer le TER, aider à l’isolation des logements, isoler nos lycées afin d’améliorer leur performance énergétique, renforcer l’accessibilité, etc… (mesures créatrices d’emplois non délocalisables)Nous souhaitons que les projets soutenus par le Conseil Régional soient des projets durables mettant réellement en oeuvre la conversion écologique et sociale de l’économie.Ce n’est pas le cas de l’extension du port de plaisance de La Rochelle !Pour toutes ces raisons, le groupe des élus Europe Ecologie-Les Verts du Conseil Régional votera contre ce rapport de la commission permanente.

L’Opposition se félicite de cette décision de financement

Maryline Simoné : Je défends le projet au côté de Maxime Bonnot. Il y a co partage et co achat de bâteaux.  Nous avons la volonté qu’il y ait de nouvelles pratiques de la voile. 

Vote : pour majorité moins EELV

          pour opposition

          contre EELV

Aides à Eco mobilité, à l’industrie automobile, Heuliez etc :

vote : Pour : majorité,

Abstention : opposition sur l’aspect Heuliez

Viennent ensuite les aides habituelles issues des décisions antérieures, les compléments de délib,etc., etc. défendues par nos élus EELV pour les sujets qui les concernent.

Vote :  pour à l’unanimité

 Eric Joyaux prend la parole lorsqu’on passe à la délibération sur le CESMD, nous avions été sollicités pour une rencontre. Certes pour l’année en cours, les efforts complémentaires faits par la Région permettront de passer l’année mais l’inquiétude est pour le proche futur et il faut une concertation entre la Région et l’Etat.

Comme d’habitude, les délibérations où il n’y a pas beaucoup d’enjeu et qui correspondent à ce qui a déjà été votés passent rapidement en fin de séance.

Geneviève PAILLAUD

Intervention de Françoise Coutant

Extension du port de plaisance de La Rochelle

Les conseillers régionaux Europe Ecologie-Les Verts souhaitent une conversion écologique et sociale de la filière nautique et considère que l’extension du port ne constitue en rien une manière d’aider cette filière.Nous préconisons une autre gestion du port en attirant plus de pratiquants, en favorisant la rotation des bateaux afin de libérer des anneaux. Un fonctionnement optimal en partenariat avec les associations afin que l’activité nautique soit enfin accessible à tous !

Cessons le toujours plus et favorisons le toujours mieux.

Le CESER a fait plusieurs propositions afin de répondre aux besoins et aux enjeux. Il serait intéressant de les considérer.

On nous parle de 240 emplois induit pour un investissement total de 50 millions euros soit un peu plus de 200000 euros par emploi… N’est ce pas un peu couteux ?

La région, quant à elle, propose de soutenir ce projet à la hauteur de 12 millions d’euros. A l’heure des diminutions de subventions de l’état et des restrictions budgétaires, cela nous semble totalement inopportun.

Avec  cette somme, nous pourrions créer davantage d’emplois tremplins, mieux soutenir les DLA, développer le TER, aider à l’isolation des logements, isoler nos lycées afin d’améliorer leur performance énergétique, renforcer l’accessibilité, etc… (mesures créatrices d’emplois non délocalisables)

On nous parle de renforcement de digues dans la lutte contre le risque de submersion marine … Mais la digue protègera effectivement le port des Minimes mais le risque de submersion sera plus important sur les quartiers du Mail, du vieux port et le centre ville.

A t-on des études de modélisation permettant d’évaluer les risques de submersion et les risques liés aux sédiments suite aux événements récents (Xynthia) ?

En effet, le désenvasement et le transfert de ces sédiments à proximité du site Natura 2000 risque de perturber durablement les écosystèmes et les activités économiques qui s’y rapportent.

D’autre part, nous n’avons aucune certitude sur les chiffres annoncés concernant un remboursement de l’investissement de 12 millions d’euros par la région. (Aucun engagement dans la convention).

Nous souhaitons que les projets soutenus par le Conseil Régional soient des projets durables mettant réellement en oeuvre la conversion écologique et sociale de l’économie.

Ce n’est pas le cas de l’extension du port de plaisance de La Rochelle !

Pour toutes ces raisons, le groupe des élus Europe Ecologie-Les Verts du Conseil Régional votera contre ce rapport de commission permanente.

Françoise Coutant

Porte parole du groupe EELV